Processus interactionnel d’appropriation de la syntaxe et de variantes énonciatives diversifiées, indispensable pour l’accès à l’écrit

Emmanuelle Canut, Martine Vertalier

Resumo


De nombreuses recherches ont déjà mis en évidence la corrélation entre maîtrise
de la langue et apprentissage de la lecture-écriture. Nous chercherons tout d’abord à donner
une explication linguistique de ces rapports entre oral et écrit en nous focalisant sur les
pratiques langagières, de la mise en fonctionnement du langage dès le plus jeune âge jusqu’à
la production autonome de variantes langagières syntaxiquement diversifiées, en passant par
les spécificités du langage adressé à l’enfant. Nous aborderons ensuite la question « pratique »
du passage de l’oral à l’écrit en traitant notamment de l’impact d’un certain travail de dictée à
l’adulte sur le fonctionnement cognitivo-langagier.
Pour finir, nous proposerons des pistes de réflexion sur les modalités de l’interaction
langagière nécessaires à une entrée dans l’écrit et au cours de l’apprentissage de l’écrit en
rendant compte des résultats d’une recherche-action-formation et des actions « coup de
pouce Langage » (cycle 1 et Cycle 2-3) en place dans plusieurs villes de France.

Texto Completo:

PDF (Français (Canada))

Referências


Aquilo, C. & Rasse, A. (2005). Repenser l’accès à l’écrit en classe de CP. In E. Canut (Ed.),

Apprentissage du langage oral et accès à l’écrit. Travailler avec un chercheur dans l’école (pp.

-201). CRDP Amiens : Scéren.

Bakhtine, M. (1929/1977). Le marxisme et la philosophie du langage. Essai d’application de la

méthode sociologique en linguistique. Paris : Minuit.

Benveniste, E. (1966). Problèmes de linguistique générale. Paris : Gallimard.

Blanche-Benveniste, C. (1997). Approches de la langue parlée en français. Paris : Ophrys.

Bosseau, A. (2006). Des « facilitateurs de langage » auprès de jeunes enfants en activité

périscolaire. Mélanges CRAPEL, 29, 73-85.

Bruner, J. S. (1996). L’éducation, entrée dans la culture. Les problèmes de l’école à la lumière de la

psychologie culturelle. Paris : Retz.

Bruner, J. S. (1987). Comment les enfants apprennent à parler. Paris : Retz.

Bruner, J. S. (1983). Le développement de l’enfant : savoir faire, savoir dire. Paris : P.U.F.

Bulletin Officiel de l’Education Nationale (1999). Les langages, priorité de l’école maternelle.

Hors-série n° 8, 1-20.

Canut, E. (2010). Mieux parler pour ensuite apprendre à lire. Mesure de l’efficacité de l’action

Coup de Pouce LANGAGE. In ApfEE (Ed.), Accompagnement à la scolarité : à quelles conditions

est-il efficace en termes de réussite scolaire? (pp. 35-54). Paris : ALEAS.

Canut, E. (2009). La syntaxe : un socle indispensable à l’apprentissage du langage. Les

conceptions interactionnistes de la linguistique de l’acquisition à la lumière des approches

contemporaines. L’exemple de « parce que ». In E. Canut & M. Vertalier (Eds), L’apprentissage

du langage: une approche interactionnelle. Réflexions théoriques et pratiques de terrain (pp. 71-

. Paris : L’Harmattan.

Canut, E. (2006). Apprentissage du langage oral et accès à l’écrit. Travailler avec un chercheur dans

l’école. CRDP Amiens : Scéren.

Canut, E., Aquilo, C. & Rasse A. (2005). Quelles modalités d’interactions verbales entre

enseignant et apprenant, pour quelle maîtrise du langage oral et écrit ? In J.-F Halté & M.

Rispail (Eds), L’oral dans la classe. Compétences, enseignement, activités (pp. 219-231). Paris :

L’Harmattan.

Chartier, A.-M., Clesse, C. & Hébrard, J. (1998). Lire, écrire 2. Produire des textes. Paris : Hatier.

Delefosse, J.-M. O. (1997). Parler l’écrit pour accéder à la littératie. In F. Andrieux, J.-M. Besse &

B. Falaize (Eds.), Illettrismes : quels chemins vers l’écrit? (pp. 260-270). Paris, Magnard.

Frier, C. (Ed.). (2006). Passeurs de lecture. Paris : Retz.

Gadet, F (Ed.). (1997). La variation en syntaxe. Langue Française, 115.

Giasson, J. & Boisclair, A. (1996). Faire la lecture aux enfants d’âge préscolaire. De l’importance

des interactions adulte-enfant. Canadian Journal of Research in Early Childhood Education, Vol.

, 1, 95-106

Guillaume, P. (1927). Les débuts de la phrase dans le langage de l’enfant. Journal de Psychologie,

ème année, 1, 1-25.

Guillou, M. (1988). La dictée à l’adulte en grande section d’école maternelle. In L. Lentin

(Ed.), Recherches sur l’acquisition du langage 2 (pp. 163-183). Paris : Presses de la Sorbonne

Nouvelle.

Hindryckx, G., Lenoir, A.-S. & Nyssen, M.-C. (2002). La production écrite en questions. Pistes de

réflexion et d’action pour le cycle 5-8 ans. Bruxelles : De Boeck.

Karnoouh-Vertalier, M. (1999). What works in adult-child dialogues for language learning.

Ways of working on it. Communication presented at the 7th International Congress of the

International Association for Dialogue Analysis, April 1999. Birmingham, England.

Labov, W. (1992). La transmission des changements linguistiques. Langages, 108, 16-25.

Lentin, L. (1998/2009). Apprendre à penser, parler, lire, écrire. Paris : E.S.F.

Lentin, L. (1990). La dépendance de l’écrit par rapport à l’oral : paramètre fondamental de la

première acquisition du langage. In N. Catach (Ed.), Pour une théorie de la langue écrite, (pp.

-122). Paris : C.N.R.S.

Lentin, L. (1989). Apprendre à parler en racontant. Intentions de la collection. Paris : Istra – Hachette.

Lentin, L. (1975). Problématique de l’acquisition de la syntaxe chez l’enfant. Langue Française,

, 14-23.

Lentin, L. (1973). Interaction adultes-enfants au cours de l’acquisition du langage. Un exemple:

Étude contrastive du langage de deux enfants entre 3 et 4 ans et de celui de leurs parents

(milieux socio-culturels différents). Études de Linguistique Appliquée, 9, 9-50.

Lentin, L. (1971). Recherches sur l’acquisition des structures syntaxiques chez l’enfant entre 3

et 7 ans : une méthode, premiers résultats. Études de Linguistique Appliquée, 4, 7-52.

Lentin, L. et al. (1977). Du parler au lire. Interaction entre l’adulte et l’enfant. Paris : ESF.

Nelson, K. E., Welsh, J. M., Camarata, S. M., Tjus, T. & Heimann, M. (2001). A rare event

transactional model of tricky mix conditions contributing to language acquisition and

varied communicative delays. In K. E. Nelson, A. Aksu-Koç & C. E. Johnson (Eds), Children’s

language (pp. 165-195), Vol. 11, Hillsdale, NJ: Lawrence Erlbaum Associates.

Ochs, E. & Schieffelin B. (1995). The impact of language socialization on grammatical development.

In P. Fletcher & B. MacWhinney (Eds), The Handbook of Child Language (pp. 73-94), Oxford,

Basil Blackwell.

Peterson, C., Jesso, B., & McCabe, A. (1999). Encouraging Narratives in Preschoolers: an

Intervention Study. Journal of Child Language, Vol. 26, 1, 49-67.

Rébard, M.-T. (1987). Un apprentissage personnalisé de la langue écrite (La dictée à l’adulte.

L’énonciation écrite). Paris : Presses de la Sorbonne Nouvelle.

Torrance, N. & Olson, D. R. (1984). Oral Language Competence and the Acquisition of Literacy.

In A. Pellegrini & T. Yawkey (Eds), The Development of Oral and Written Language in Social

Contexts, Vol. XIII (pp. 167-181). Norwood - New Jersey : Ablex.

Vertalier, M. (2006). Approche linguistique des textes de livres pour enfants: pour quels objectifs

et quelles pratiques au cours de l’acquisition du langage ? Mélanges CRAPEL, 29, 55-71.

Vertalier, M. (1992). Apprentissage de la langue et littérature enfantine (jusqu’à six ans). Thèse de

doctorat, Université de la Sorbonne Nouvelle - Paris 3, non publiée.

Vygotsky, L. S. (1934/1986). Thought and Language. Cambridge: MIT Press.

Wallon, H. (1942/1970). De l’acte à la pensée, Paris, Flammarion.

Wallon, H. (1945/1989). Les origines de la pensée chez l’enfant. Paris: P.U.F.




DOI: https://doi.org/10.25757/invep.v1i1.54

Apontadores

  • Não há apontadores.


Copyright (c)